Coming out

Coming-outLe droit à l’indifférence n’est pas pour demain.

L’autre jour, le fabuleux site ‘potes de jadis’ me met en contact avec Jean Bruno, l’un de mes (peu) nombreux flirts du collège ! Chouette, me dis-je… le passé me revient, et je vais prendre un sacré coup (de jeune…!). C’est vrai qu’à l’époque ‘On s’était dit rendez-vous dans dix ans..’ Mwarf, même pas vrai.

Nos échanges d’emails commencent à un rythme d’enfer et aux « qu’est-ce que tu deviens? » succèdent les « c’était le bon temps » et « y’a plus d’jeunesse »… De fil en aiguille, ou plutôt d’études studieuses en poste à plein temps de « sous chef informatique adjoint » à sous chef titulaire, mon Jean Bruno, marié, 3 enfants, me pose bien sûr l’inévitable question :

 » Et toi…? mariée? t’as rencontré l’homme de ta vie? »

Alors moi, du tac au tac…

‘ »Meuh oui! mais l’homme de ma vie est une femme »…

Et là, grand blanc (pas le requin, le silence…!) Mais le Jean Bruno se laisse pas démonter :

 » je trouve ça super que tu en parles aussi librement ! »
(….)
– ah ben ça par exemple j’en ai de la chance alors ! c’est vrai ça, t’aurais été en droit de mal le prendre. Merde ! enfin je veux dire…merci. Merci de m’accepter, moi et mes vices… »

C’est décidé, la prochaine fois que je rencontre quelqu’un, s’il me dit qu’il est marié, et qu’il a 3 enfants, je le félicite tout de go pour sa franchise :

« c’est génial ! Je veux dire…bravo de t’assumer pleinement en tant qu’hétéro. Je trouve ça chouette ! »

…C’est marrant, depuis, plus de nouvelles de Jean Bruno…Décidément, Copains d’avant mérite bien son nom…

Dom

 

À propos de Dommage

http://dommage.eu/qui-suis-je/
Ce contenu a été publié dans Mauvaises fois, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.