Des relations, en avoir ou pas …

De cette époque déjà trop lointaine au cours de laquelle il était question pour moi de comprendre les relations mathématiques entre des points A,B ou C, j’ai gardé à la fois une réelle nostalgie, et un sentiment de malaise, tant je trouvais compliquées ces analyses, tant il m’était difficile d’appréhender des liens dans un volume fictif ou sur une feuille blanche. J’avais déjà du mal à me repérer dans l’espace. Bref, j’étais douée en équations, et nulle en géométrie.

Aujourd’hui, rien n’a changé, et il me semble toujours aussi difficile de gérer ce qu’on appelle « les relations ».

Pas plus tard que ce matin, un exemple frappant m’a une fois de plus mis le doigt sur l’importance d’être « relié ». Cela fait plus de quatre mois que nous supplions la comptabilité, le service commercial, la belle sœur et le meilleur ami d’un client de bien vouloir nous régler une p….. de facture qui date de 2005 ! Facture de 1200,00 €…pas grand-chose pour une entreprise, mais tant pour nous… Rien n’y fait. Coups de fils, visites, courriers recommandés, cierges à Sainte Rita, NADA ! Et bien il se trouve que, par hasard, mon patron a dîné la semaine dernière avec un certain M. B. de ladite société, dont il est le Directeur Général. Ils ont été présentés, ont sympathisé, et ont réglé le problème en 3 minutes, autour d’un Médoc. Quand j’imagine la scène, je les vois, cigare au bec, sourire entendu… ridicules quoi ! Mais moralité : rien ne sert de ramer, il faut être à la barre du navire…

De là à dire « peu importe les compétences, il faut avoir des relations » il n’y a qu’un pas…

Mais c’est quoi au fond, une relation ? Est-ce de l’amitié ? Est-ce « une passerelle pour abreuver une soif de pouvoir ou d’argent » (Je cite hein, c’est pour ça qu’il y a des guillemets ! Sylvie, si tu me lis, coucou, sacrée toi, va !…on te préfère au service volée)

« Est-ce quelqu’un qui peut nous dépanner s’il le veut ?

– Est-ce quelqu’un que je peux aider moi ?

– Bref…est-il question de relations intéressées ?

– Donc ça veut dire que cela ne peut pas concerner les amis ?

– Mais alors si c’est pas pour dépanner, à quoi ça sert les amis ?

– Oui, mais pas comme ça !

– ah bon ?

– mais alors les amis, c’est quand on n’est pas en panne alors ? »

– oui et non, c’est les deux.

Mais quand même … de toutes façons, si on a des relations, même amicales, c’est bien parce que d’une façon ou d’une autre, cela nous est agréable … drôle, passionnant, affectif, divertissant, réconfortant…. Utile donc !… Oui, c’est donc forcément intéressé finalement…Pauvres de nous !

Parce que mon patron, il y croit lui à sa relation qui fait payer les factures. Il doit même déjeuner avec lui la semaine prochaine.

Je crois que j’ai compris, en fait. Les relations, c’est comme les outils au sous-sol du BHV. Il y a tout, mais chacun sa fonction. Le marteau martelle, et le clou cloute, mais pas plus. Et il y a tellement de bricoleurs dans les allées que le plus dur est de trouver le bon rayon. Bon, une fois arrivé, il faut faire la queue, comme tout le monde…

Enfin, le proverbe ne dit-il pas « même la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a » ?


Dom

À propos de Dommage

http://dommage.eu/qui-suis-je/
Ce contenu a été publié dans Si ça continue ..., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.