Grossière mais pas vulgaire !

Depuis toujours, ceux qu’on appelle les gros mots m’ont aidée à traverser sans trop d’ulcères (quoi que…) les moments pénibles et insignifiants qui jalonnent la vie de tous les jours, et ils sont mes amis. Une râleuse ! C’est pénible pour tout le monde, mais ça me fait du bien à moi !…. Que voulez vous, c’est comme ça, je ne peux pas m’en empêcher… Bord.. par ci, non de D… par là, voire Put… de Bord… de m…. ! ça sort tout seul, c’est spontané. C’est pas que ça aide à résoudre les problèmes, d’avoir un langage de charretier, mais ça donne un sentiment de revanche sur le sort. C’est vrai que parfois, les éléments semblent s’enchaîner, se déchaîner (aussi) contre moi, et ça me casse les c……s que j’aies pas. Et là, je me dis « Fait ch… put… d’enc… de sa …, j’en ai marre qu’ils aillent se faire f…tous ces cons… (oups, je l’ai écrit !) »

Et puis j’entends parfois une réponse :

« Han la làààààààààà, c’que t’es vulgaire ! »

Et là, je m’insurge !

« Ah non, pardon ! Pas vulgaire, je suis grosssssssière, môa madâââââme, pas vulgaire !! Non mais. » La grossièreté, je la maîtrise, môa.. alors que la vulgarité, la vraie, c’est pas une posture… Les cagoles, eh ben madame, les cagoles, elles le font pas exprès. Na !

Grossière, c’est une façon de parler, vulgaire, une façon d’être. Et moi, je ne mange pas de ce pain là. Con se le dise (oups again, je l’ai ré-écrit !)… Si maintenant je me mets aussi à être grossière par écrit, c’est pas gagné… pas gagné du tout… Il faut que je fasse attention.

À propos de Dommage

http://dommage.eu/qui-suis-je/
Ce contenu a été publié dans Mauvaises fois, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.