Long comme un RER

Tous les matins, je fais une chose stupide… Oui, vous vous dites que la chose stupide en question est d’aller travailler pour un psychopathe, et je vous accorde que vous avez sans doute raison. Toutefois, je ne faisais pas ici allusion à ce paradoxe, mais bien à quelque chose de plus insignifiant….

C’est long, un RER. RER, ça veut dire Réseau Express Régional. Bon, je sais, le mot Express nous fait bien rire, nous, les banlieusards… Mais la question n’est pas là. Imaginons qu’à chaque wagon corresponde une lettre de « R E S E A U – E X P R E S S – R E G I O N A L ». Et bien tous les matins, je remonte consciencieusement tout le quai pour monter dans le train au niveau du premier R…En tête quoi ! Tous les matins, je change à Auber, où ma correspondance s’étire à partir de la lettre L (donc, en queue)…Et tous les matins, je recommence… La question est : pourquoi ?

Est-ce par ce que j’ai peur de ne pas trouver de place assise à l’arrière-train ? Mais je vous rassure, je n’en trouve pas non plus en tête ! Est-ce pour pouvoir parler au chauffeur ? Que nenni, je n’ai aucune conversation à ces heures matinales ! Est-ce pour maintenir ma forme olympique par une marche quotidienne et matinale ?…Je n’en crois pas un mot…. Mais alors, suis-je une dangereuse psychopathe moi aussi… ??

Dominique

À propos de Dommage

http://dommage.eu/qui-suis-je/
Ce contenu a été publié dans En direct de nos transports, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.